Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/03/2015

Jean-Michel Boris

Jean-Michel Boris, une histoire de la chanson française

 

Certes, à trJM-BORIS-par-Cabu-350x511.jpgavers les palmarès de l’Académie Charles Cros, c’est 67 ans d’histoire de la chanson française que l’on découvre,  une histoire passionnante dont le récit par une Académie (encore balbutiante) commence en 1948, avec Jacqueline François et les Compagnons de la chanson.  En en tournant les pages, on y prend la mesure du temps, avec ses étoiles filantes, et aussi les noms de ceux qui ont fait entrer la chanson (qui, quoi qu’en ait dit Serge Gainsbourg un soir un peu arrosé, n’est pas un art mineur) dans la mémoire collective. On découvre ainsi  au fil des pages, qu’il y a un demi siècle, apparaissait en flamboyant bouquet,un  trio de drôles de dames,   Greco (1964), Barbara (1965), Anne Sylvestre (1967). Et aussi Hugues Aufray, Révélation 1965 pour son Olympia 1964.

 

Mais l’ACC ne faisait qu’accompagner à travers le disque une histoire qui prenait sa source ailleurs. Sur les scènes, comme il se doit. Et qui n’aurait pas été la même  sans Jean-Michel Boris. A l’Olympia, justement, mais pas seulement. Et du jour où il a quitté une scène dont il a rendu le nom mythique, Il n’a, à aucun moment cessé d’être, en homme libre et en homme de cœur passionné,  un inlassable découvreur. Jean-Michel  a accepté d’apporter son expérience à l’Académie Charles Cros dont il est membre depuis 2004 et dont il est aujourd’hui l’un des vice-présidents. Le site Nosenchanteurs lui rend un bel hommage et vous invite à faire la fête :

 

http://www.nosenchanteurs.eu/index.php/2015/03/12/une-soi...

Les commentaires sont fermés.