Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/01/2016

Michel Delpech, le bout du chemin...

Michel Delpech, le bout du chemin...

La photo date de près d’un demi-siècle. Nous étions en 1969, et ils étaient trois. Trois copains saisis par l’objectif, le 6 mars, à la fin de la proclamation au Palais d’Orsay des 22e Grands prix du disque de L’Académie Charles Cros, et qui partagent un même bonheur. Trois sourires, pas le même, qui reflètent des personnalités différentes mais qui allaient toutes trois marquer profondément leur époque. Serge Lama, Michel Delpech, Julien Clerc. C’était une très grande année pour la chanson française.

Grand prix disque Lama Clerc delpech.jpg

Mais pourquoi faut-il parfois attendre qu’un artiste nous quitte pour qu’on s’aperçoive qu'il nous manque ? La radio, la télévision, la presse ont, depuis sa disparition le 2 janvier 2016, largement célébré Michel Delpech, rappelé le mélodiste, le fertile créateur de chansons qu’il fut et qui, beaucoup plus que des tubes, sont devenus des standards. Mais où les entendait-on encore sur nos ondes ? Combien de ces programmateurs qui, en sortant de Saint-Sulpice ce 8 janvier, exprimaient leur émotion en tressant ses louanges, alors qu’ils taxaient hier son univers musical de ringardise, avaient-ils continué à les diffuser ?

Alors, merci Michel pour avoir été ce que tu as été. Merci pour tes chansons. Et pardon, on t’a trop mal montré notre reconnaissance. On ne dit jamais assez aux gens qu'on aime qu’on les aime, merci aussi, à Louis Chedid cette fois, pour la leçon.

Michel Delpech, Eddie Barclay et Jean Leber 1969.jpg


A.F.

Les commentaires sont fermés.