Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/10/2011

Charles Cros et Constantin, même combat ?

 

Bertrand Belin, Belin, Charles Cros

Bertrand Belin lors de la remise des Grands Prix Charles Cros 2010, Paris

 

 

Même combat ? Bon, ce n’est pas toujours le cas. Ne serait-ce que parce qu’au Charles Cros, c’est la chanson écrite sur des paroles en français qui a la cote, tandis que le Constantin accepte aussi des chanteurs français chantant en anglais (ou parfois quelque chose d’approchant…). 

  L’an dernier, la sélection du Constantin était très anglophone, mais cette année les deux jurys se rejoignent dans leurs choix. Bon signe pour les chanteurs qui séduisent et l’un et l’autre. Au Constantin, qui sera proclamé le 17 octobre à l’Olympia (voir la sélection), six des dix chanteurs chantent en français, que l’Académie Charles Cros a aussi primés, ou sélectionnés.

- Alex Beaupain, Grand prix Charles Cros 2008

- Bertrand Belin, Grand Prix Charles Cros 2010

- L, Coup de cœur 2011

- Lisa Portelli, Brigitte, Cyril Mokaiesh (et encore L), tous 4 sélectionnés pour le programme Chroniques lycéennes-Prix-Charles Cros des lycéens 2011-2012, qui s’adresse pendant toute l’année scolaire aux élèves de 250 lycées en France et quelques-uns à l’étranger.

 

  Alors, bonne chance à tous les 6 le 17 octobre à l’Olympia, nous en publierons les résultats. Et rendez vous un mois plus tard, le 24 novembre, à l’auditorium Charles Trenet de la Maison de Radio France pour la proclamation des Grands prix du disque 2011 de l’Académie Charles Cros.

Commentaires

J'ai reçu cinq fois le Grand prix du disque de l'Académie Charles Cros.
En 1977, pour l'album : "Le blues de Piaf"
En 1981, pour l'album : "La déboussole"
En 1989, pour l'album : "1989... Déjà ? "
En 1991, pour l'album : "La symphonie pastorale" (lecture du roman d'André Gide)
En 1996, pour l'album : "VIVRE LIBRE"
J'ignore si ces "récompenses" ont changé mes ventes de disques ? Je regrettais que ces prix soient remis trop confidentiellement... Mais j'étais très heureuse que ces prix soient le fruit de la réflexion des membres de cette Académie.
A tous, bien cordialement.
Catherine RIBEIRO.

Écrit par : RIBEIRO | 11/10/2011

J'ai reçu cinq fois le Grand prix du disque de l'Académie Charles Cros.
En 1977, pour l'album : "Le blues de Piaf"
En 1981, pour l'album : "La déboussole"
En 1989, pour l'album : "1989... Déjà ? "
En 1991, pour l'album : "La symphonie pastorale" (lecture du roman d'André Gide)
En 1996, pour l'album : "VIVRE LIBRE"
J'ignore si ces "récompenses" ont changé mes ventes de disques ? Je regrettais que ces prix soient remis trop confidentiellement... Mais j'étais très heureuse que ces prix soient le fruit de la réflexion des membres de cette Académie.
A tous, bien cordialement.
Catherine RIBEIRO.

Écrit par : RIBEIRO | 11/10/2011

Merci Catherine de ce « commentaire » sur le blog. Il me fait vraiment plaisir (d’autant qu’en 1977 je venais d’entrer à l’ACC) et je le signalerai aux membres de l’Académie.

Il est vrai que depuis les années 80 les Prix Charles Cros avaient perdu de leur éclat médiatique dont commençaient à bénéficier d’autres, créés alors ou plus tard, avec le soutien des éditeurs.. Mais si l’ACC a toujours les mêmes exigences, elle s’est beaucoup rajeunie ces dernières années et élargie dans sa composition. Sans aucun soutien du ministère de la culture, elle travaille très sérieusement, en toute indépendance et dans une logique de service public. Elle entend être un acteur de la vie culturelle émanant de la société civile, mieux soutenir les auteurs, compositeurs, interprètes dans leur démarche de qualité et de créativité, mieux sensibiliser et informer le public et notamment les nouveaux publics. Les réseaux sociaux nous ouvrent d’ailleurs une voie inespérée. Et les encouragements des artistes nous confortent.

Écrit par : Alain Fantapié | 13/10/2011

Oui, probablement il est donc

Écrit par : Bisecoose | 30/05/2012

Les commentaires sont fermés.